Un boardshop – partie 2

OUVRIR UN BOARDSHOP
PARTIE 2
BIEN SE LANCER

7) LE CHOIX DES PRODUITS / DES MARQUES : le choix des produits est à la fois très important et très personnel. Le choix se fera sur les affinités que l’on a avec telle ou telle marque, mais il faut surtout réfléchir à la demande et à l’attente de la clientèle, voir la disponibilité de chaque marque (certaine marque donne l’exclusivité à un seul shop dans une zone précise ). Certains shop ont beaucoup de marques mais peu de choix dans chacune, pour contenter une grosse partie de la clientèle. D’autres se concentrent sur quelques marques à forte notoriété, ayant ainsi une grosse partie de la collection disponible en magasin. L’idéal étant un mix des deux : avoir les marques connues pour rassurer la clientèle afin d’assurer une bonne partie des ventes, et avoir des marques moins connues, plus “core” qui vont ravir la clientèle pointue aimant avoir les dernières nouveautés. Le petit plus étant d’avoir des “marques locales”, de nombreuses marques québécoises font déjà parties des meilleures ventes en magasin. Bref, il faut faire un choix intelligent qui plaira et contentera les attentes et désirs du plus grand nombre.

8) L’OUVERTURE : une fois toutes ces étapes franchies (ce qui représente quelques mois de recherche et de labeur) voici le jour de l’OUVERTURE. Il faut communiquer au maximum pour faire connaître le magasin en utilisant le plus de moyens possibles : flyers, publicité audio et visuelle, affichages, bouche à oreilles et bien sur internet. Prenons exemple la pub radio, elle peut paraître moins “core”, mais un grand nombre de locaux l’écoute alors ça peut faire partie d’une bonne astuce. Les émissions de télévision écoutées par les riders est aussi un bon placement, comme H2 Snow exemple. Vous l’aurez deviné, sur le Web, c’est sur SnowboardQuebec.com qu’on retrouve le plus de riders québécois alors c’est évidemment le meilleur moyen du Net pour rejoindre cette audience. Les premiers jours sont très important, il faut que le shop soit opérationnel et fonctionnel, afin de faire la meilleure impression possible aux clients qui vont découvrir le magasin. Les premières secondes sont particulièrement importantes, votre accueil, la prise de contact, la sympathie feront la différence. C’est ensuite la connaissance des produits, l’ambiance et la manière dont vous aller gérer le shop qui vous démarqueront de vos concurrents et qui détermineront la pérennité de votre entreprise.

9) LES PROJETS FUTURS : à peine installé, il faut penser à se développer.

– avoir un site internet de qualité est indispensable de nos jours. Il faut qu’il soit original (pour se démarquer des autres shop), avoir une présentation soignée, claire et structurée pour qu’il soit facile et plaisant à utiliser, être régulièrement mis à jour pour apporter de la nouveauté et surtout qu’il soit ludique. Le site internet est comme une deuxième vitrine et doit vraiment correspondre à l’ambiance, l’image et le style du shop. Si vous en avez la possibilité, faire de la vente par correspondance est très important, en effet, le e-commerce vous permettra d’augmenter votre chiffre d’affaires, votre notoriété et ainsi agrandir votre clientèle à la région, au pays et pourquoi pas au monde vu le développement exceptionnel de ce secteur.

– développer un team, sponsoriser des riders confirmés ou de futurs espoirs certainement LA meilleure des publicités. Au plus le rider sera connu, reconnu et respecté, plus ce sera bénéfique pour le shop. Un sticker bien visible sur la board d’un rider lors d’un contest, une interview, une “part” dans une vidéo ou un passage télé, vous donnera de la crédibilité et augmentera la confiance que vos clients ont en vous.

– s’investir au niveau associatif, au développement avec les stations environnantes, partenariat avec des lieux connus dans l’événementiel ou autre vous permettra d’optimiser tout ce qui gravite autour de votre activité, création d’un club de snow, création d’un snowpark, organisation de contest, board-test, concerts etc… vous permettra de vous faire connaître, d’agrandir votre clientèle et de vous rendre incontournable.

– dans le meilleur des cas les affaires marchent tellement bien que la possibilité d’ouvrir d’autres magasins dans la même ville ou ailleurs se présente. Tout sera à refaire, sauf que maintenant vous êtes affûtés et connaissez parfaitement la marche à suivre. Reprenez les mêmes éléments, les mêmes démarches adaptées à ce nouveau lieu, et recommencez!

PREMIÈRE CONCLUSION :

La lecture de cet article va susciter différentes réactions.

Certains vont être confortés dans leur idée et vont déplacer des montagnes pour réaliser ce rêve, d’autres vont peut être se découvrir une vocation cachée de chef d’entreprise, d’autres encore vont être découragés par l’ampleur de la tâche. Passez voir votre centre local de développement économique, ils pourront à leur tour vous aider dans votre projet, autant avant que pendant.

Sachez que cette expérience bien que risquée et laborieuse, vaut la peine d’être vécue. La réussite de quelque chose qui nous tiens à coeur, la plaisir de contribuer au développement de sa passion, la fierté lorsque qu’un des membres du team est connu, ou reconnu, la relation particulière avec certains clients devenant parfois même des amis, la complicité de certains qui considèrent presque votre shop comme leur deuxième maison, le plaisir de proposer toujours le meilleur à ses clients juste pour voir leur sourire lorsqu’ils repartent comblés par leurs achats, sont autant d’exemples de satisfaction, lorsque l’on possède son propre boardshop.

À VOUS DE JOUER! HAVE FUN! ENJOY IT!
– Christophe, manager de boardshop depuis 1998.

Leave a Reply