Un boardshop – partie 3

ROULER UN BOARDSHOP
PARTIE 3
LES AVANTAGES ET LES INCONVÉNIENTS

Ouvrir un magasin, posséder son propre boardshop, cette idée en a fait rêver plus d’un et pourtant derrière le coté « cool » de ce business se cache un métier extrêmement difficile !!

En effet, on pourrait penser qu’une fois toutes les étapes franchies et le magasin de vos rêves ouvert, le plus difficile est passé… eH bien non! Au contraire, c’est maintenant que les choses sérieuses attaquent et qu’il va falloir encore une fois faire les bons choix qui influenceront de manière positive toute la suite de cet aventure complexe.

Attention, je ne dis pas que ce métier n’est qu’une succession de problèmes, les avantages sont nombreux, mais je trouve important de renseigner les futurs créateurs d’entreprises et les personnes qui s’intéressent de près ou de loin a ce sujet sur les difficultés quotidiennes.

PARTIE 1 : LES AVANTAGES

– La satisfaction personnelle, avoir la chance de travailler dans un milieu qui nous passionne et qui bien souvent est le fil conducteur de notre vie. Ce sera une continuité de votre passion et vous aller y consacrer toute votre énergie ainsi que vos connaissances. Ça ne sera pas tous les jours facile, mais le plaisir et la fierté que l’ont ressent valent largement les sacrifices et les épreuves endurées.

– Faire naître la passion du sport en conseillant les débutants et les confirmés dans du matériel adapté et, pourquoi pas, en en menant certains a vivre de leur passion a leur tour, en les aidant pour trouver des sponsors, gérer leur carrière (dans le meilleur des cas), créer une marque de wear, de board, d’accessoire, etc, et même ouvrir un boardshop.

– Les relations avec les fournisseurs : La complicité avec vos fournisseurs va se traduire de différentes façons.
Les dotations. Bien souvent, les fournisseurs vont vous proposer soit de vous équiper directement, soit de vous faire des prix préférentiels sur l’achat du matériel, dans les 2 cas ce sera une très bonne publicité, et pour le shop et pour la marque en question. C’est toujours un plus lorsqu’un patron de boardshop ride telle ou telle marque ou bien un certain modèle dans la gamme, cela prouve la confiance que l’on porte au matériel, rassure la clientèle et généralement augmente les ventes de ce dernier.
Les invitations. Suivant les rapports que vous entretenez avec eux, vous allez être conviés É différents événements organisés ou sponsorisés par les marques, board-test du matériel de la saison prochaine, contest, salon professionnel, soirée, concert ou event divers.

– Le fait de posséder un boardshop va vous donner une notoriété importante selon celle du magasin. Cela dépend bien sur des relations que vous avez avec vos clients, mais en général lorsque vous sortez en ville, vous allez serrer beaucoup de mains, faire beaucoup de bises et saluer un grand nombre de personnes qui seront très contentes de vous voir hors de votre lieu de travail. Ceci est bien évidemment très gratifiant et peut aller au point même d’être élevé au rang de « rockstar » par certains clients (bien souvent les plus jeunes, ultra-fan du shop ). N’hésitez pas a en jouer, car c’est un élément très important dans la fidélisation de la clientèle et la notoriété de l’entreprise. Vous l’aurez compris, être patron de boardshop est un métier à plein temps, vous êtes la 1ère publicité, la vitrine du shop et le représentez ou que vous soyez et quoi que vous fassiez.

Restez connecté à SBQ pour lire la partie 4 très bientôt!

Laisser un commentaire