Festival Rando Alpine à Tremblant

La station de ski Tremblant tiendra son festival de la rando alpine encore cette année, c’est bienvenu aux splitboards, entre autre. Des sorties tôt le matin, en pleine journée ainsi qu’en soirée sont aux programmes. Voici les info.

COMMUNIQUÉ

3e édition du Festival Rando Alpine à Tremblant, du 20 au 22 janvier 2017

La randonnée alpine est utilisée dans les hautes montagnes en quelque sorte comme « moyen de transport ». En Europe, on fait des circuits d’un refuge à l’autre, dans l’Ouest on l’utilise surtout pour accéder au fameux « back country ». Au Québec, on l’utilise comme sport de plein air un peu comme la raquette, et aussi pour accéder à des sous-bois. À Tremblant, on la pratique pour l’initiation et la mise en forme, car les sous-bois sont de toute façon accessibles via les pistes régulières. Bien que traditionnellement associé au ski, il est de plus en plus pratiqué en planche grâce aux planches à neige divisibles. Une sortie sera même consacrée aux planchistes avec Burton, dimanche à 10h30. Sinon, skieurs et planchistes cohabitent très bien pour toutes les autres activités au programme

Les activités offertes dans le cadre de la programmation du Festival comprennent également du vélo de montagne hivernal et des couses sanctionnées. Les randonnées d’initiations sont gratuites, mais les randonnées nécessitant plus de logistique d’opération, des guides plus expérimentés ou qui comprennent des repas sont payantes. L’équipement peut être loué sur place et les participants doivent s’inscrire via le site web, qu’il s’agisse d’activités gratuites ou payantes, afin de mieux gérer l’encadrement et la répartition des guides.

Voici les faits saillants de la programmation du Festival, mais l’ensemble des détails se trouve également ici :
https://www.tremblant.ca/quoi-faire/evenements/festival-rando-alpine-tremblant-programmation?sc_lang=fr

Cocktail d’ouverture : Fatbike et bains scandinaves. Être en forêt en soirée a toujours quelque chose de particulier. Faire une sortie de fat bike à la frontale, c’est encore mieux! Et ça atteint un tout autre niveau quand ça se termine avec un cocktail entouré de passionnés de plein air et l’accès à des bains scandinaves! C’est ce qui attend les participants au cocktail d’ouverture!

Randonnées de fat bike : Pendant le Festival de nombreuses randonnées guidées auront lieu pour initier les participants au sport, mais aussi faire connaître le vaste réseau de sentier disponible à Tremblant. Il y a de tout, pour tous les goûts : sortie intensément cardio, plus tranquille qui longent la rivière, ou un heureux mélange des deux!

Camp de base : C’est l’endroit par excellence ou se renseigner sur l’équipement et la pratique. De nombreux manufacturiers sont sur place et répondent à toutes les questions. C’est aussi le point de rencontre pour la majorité des activités.

Présence d’avalanche Québec : Bien que ce ne soit pas réellement le cas à Tremblant, lorsqu’elle est pratiquée en haute montagne, la randonné alpine sert généralement à accéder à du terrain intouché, de la poudreuse fraîche. Qui dit grande quantité de neige dit possibilité d’avalanche! C’est pourquoi l’équipe d’Avalanche Québec sera sur le terrain et donnera un séminaire en sentier sur les notions fondamentales de sécurité en montagne.

Sorties d’initiation à la randonnées alpine : Courtes sorties d’environ 1h30 à 2h, elles ont pour but de familiariser les participants avec le fonctionnement de l’équipement, le rythme à respecter pour ne pas se fatiguer, les mouvements à prioriser et éviter, la façon de se vêtir, etc.

Traversée nocturne : Réservée aux randonneurs ayant une bonne forme physique (il faut pouvoir monter la montagne en moins de 2h30), c’est une expérience unique. La randonnée en soirée est à elle seule une expérience spéciale. Quand elle implique l’ascension d’un sommet en groupe, elle est encore plus unique. Après l’effort de l’ascension du versant sud, qu’il dure 1h30 ou 2h30 selon notre rythme, on entre dans un refuge où l’on retrouve un immense feu de bois central. C’est l’heure d’enfiler ses vêtements plus chaud, de prendre une petite bouchée pour se redonner de l’énergie, et l’aventure se poursuit. Équipé d’une frontale et accompagné d’un guide, on descend une piste fraîchement damée (pour des raisons évidentes de sécurité). À la base du versant nord, on est accueilli avec un immense feu extérieur et une série de torches sur pied. On entre à la fourchette du Diable, le chalet de la base du versant nord, et on se régale d’un souper de fondue au fromage, en écoutant des conférences de gens qui nous font rêver à des randonnées dans les alpes…! Quand on juge qu’on a assez mangé, on peut prendre une navette qui nous ramène en autobus au versant sud.

Ascension au soleil levant : Le départ de cette ascension se fait à 5ham, à la complète noirceur. Réservée aux mordus en mesure de faire l’ascension en moins de 120 minutes, cette randonnée a pour but de voir le lever du soleil une fois au sommet, à 7h. Le spectacle est toujours enlevant, la lumière colorée. Est-ce que le ciel sera couvert ? Est-ce qu’on se trouvera au-dessus des nuages ? Directement dedans ? Il faut y aller pour le savoir! La descente promet les meilleures conditions de la journée car toutes les pistes, peu importe celle qui aura été choisie, auront été fraîchement damées.

Courses : Certaines étant sanctionnées par l’organisme SKIMO East (pour Ski Mountaineering), ces courses font partie d’un circuit de compétition. Le but étant de faire le plus d’ascensions et de descentes dans un chronomètre donné. Il sera également possible de faire Le Tour de la Montagne Strava, pour ceux qui seront en quête de défi avec ses 1525m d’ascension.

Annick Marseille
Communications | Marketing | Relations Publiques

Laisser un commentaire