Guide : Choisir un casque

Depuis 2007, le port du casque est obligatoire pour tous les utilisateurs de modules dans tous les parcs à neige du Québec. Le choix d’un casque n’est donc pas une option si vous aimez les snowparks, et il demeure une bonne sécurité si vous aimez faire quelques prouesses en dehors du parc, exemple dans les sous-bois. Car un tronc d’arbre, ça arrive vite et ça ne bouge pas.

Toujours sur la ligne du temps, c’est en 2009 que les stations appartenant aux géants Intrawest et Vail Resort ont rendu obligatoire le port du casque pour tous leurs employés sur la montagne. Le port obligatoire a aussi été appliqué pour les écoles de glisse. Une recherche ayant eu lieu de 1995 à 2010 démontrait que durant cette période le port du casque est passé de 5% à 76% des usagés, et que le taux d’incidents majeurs à la tête lui a baissé de 65%.

Il existe plusieurs compagnies qui vendent des casques de snowboard, et il existe différents styles pour tous les goûts ; Smith, Giro, Sandbox, Anon, K2, Oakley, Bern, Pro-Tec, et plus

Tous les casques de ski et de snowboard doivent être conformes à la norme ASTM F-2040 (Amérique du Nord) ou CE-EN1077 (Europe). Ainsi ils garantissent donc tous le même niveau de protection de base, quel que soit leur type de construction : ABS, In-Mold ou hybride. Si votre casque n’a pas cette certification, ne l’achetez pas.

Confort

La toute première chose est bien évidemment de l’essayer sur place. Il faut que le casque épouse la forme de votre tête, ni trop serré, ni trop lousse. Sans attacher la sangle sous le menton, faites bouger la tête et voyez si le casque tient quand même assez.

Si vous n’avez pas d’autres choix que de commander en ligne, il faut vraiment mesurer sa tête avec un ruban à mesurer souple. Si vous portez toujours une tuque sous le casque, mesurer votre circonférence de crâne avec une tuque. La taille en centimètre (ou en pouces) est la méthode la plus fiable. Et il n’y a pas de différence entre homme et femme, que la mesure.

Disons que le casque vous fait bien. Super. Mais il faut aussi que vos goggles s’accordent parfaitement avec la forme de votre casque, autrement vous aurez un risque d’inconfort en descendant les pistes, surtout si le froid et le vent entrent directement sur votre front. Il n’est pas obligatoire d’avoir la même marque de lunette que de casque, mais souvent c’est un bon choix.

Matériaux

Coquille en ABS ; coque extérieure en plastique dur et une mousse intérieure collée, matériaux à prix plus abordable, solide, un peu moins léger, résistant aux chocs. Bon choix si tu laisses trainer ton casque un peu partout.

Coquille en In-Mold ; coque extérieure en plastique fin moulée sur la mousse intérieure, modèle léger et compact.

Coquille hybride ; ABS sur le dessus et In-Mold sur les côtés.

Mousse EPS ; la mousse intérieure est souvent celle-ci, c’est du polystyrène.

MIPS ; (Multi-directional Impact Protection System) cette technologie additionnelle dans un casque augmente encore plus la protection du cerveau en cas de choc.

Options

Ventilation ; certains modèles offrent des trous pour laisser s’échapper la chaleur de votre tête, et parfois avec l’option de les fermer au besoin.

Ajustement ; certains produits offrent l’option de changer la taille du casque. Très utile si vous changer souvent de tuque.

Avec sous sans palette? À vous de choisir, question de style avant tout.

Côté musique, il existe des casques qui intègrent des écouteurs, mais il est toujours préférable de profiter de la montagne en étant alerte au niveau des sons qui nous entourent.

Ajustement de chaleur ; certains casques permettent de retirer la partie qui couvre les oreilles et la nuque. Idéale pour en profiter au printemps, ou simplement par choix personnel.

Il existe différents supports à goggles, ceci revient au choix du fabricant. L’attache en arrière est le plus populaire qu’il soit en plastique ou un cordon élastique. Non utile si vous porter vos goggles à l’intérieur du casque.

Durée de vie

Sans avoir un temps précis, vous pouvez estimer garder un casque environ 5 ans. Tout dépendra de votre utilisation. Il faut vérifier qu’il est encore en bon état, sans bris ou fissure ni bosse. Si vous avez subi un impact important, c’est un bon moment de vérifier si vous devriez le changer, car la plupart des modèles vont survivre le train-train quotidien, mais ils devront être remplacés suite à un impact, tel est leur réelle utilisation, soit d’absorber le choc et de sauver votre tête.

Prix

Combien coûte un casque? Au moment d’écrire ces lignes, pour un casque adulte à plein prix, sans goggles, pour les marques connues, ça varie de 80$ à 380$, avec une bonne sélection qui se situe de 120 à 200$.

Visitez votre boardshop le plus près pour vous faire assister dans votre sélection finale.

Laisser un commentaire